Paris aide les familles monoparentales

Publié le par Absolument Services

famille-monoparentaleSelon Ian Brossat, président du groupe communiste du conseil de Paris, 28% des foyers sont monoparentaux à Paris contre 20,3% dans le reste du pays. Le problème, c'est que ces familles sont globalement moins aidées que les familles nombreuses et sont plus exposées à la précarité. Une série de mesures vient d'être votée au Conseil de Paris ce mardi 17 mai.

 Le nombre de foyer monoparental est une spécificité parisienne puisqu'il correspond à un quart des familles et comptabilise 106 000 enfants vivant avec un seul de leur parents. Le conseil de Paris prévoit un plan d'aide de 44 préconisations afin de venir en aide à ces familles.

Les difficultés des familles monoparentales à Paris

Toute les familles se trouvent confrontées aux même difficultés que ce soit pour se loger, concilier travail et temps de présence auprès des enfants, éduquer, partir en vacances, trouver unmode de garde, etc... Mais pour les parents seuls, une pression plus importante pèse sur eux puisqu'ils sont moins épaulés. La peur de la perte d'emploi est plus importante et ils doivent sans cesse jongler entre les heures d'école ou de crèche et celles de leur travail. De plus avec un seul salaire il n'est pas toujours facile de trouver à se loger dans Paris tout en continuant à élever ses enfants le mieux possible. Enfin affronter seul des problèmes comme la santé mais aussi l'éducation de ses adolescents est souvent plus difficile.

44 préconisations proposées par le conseil de Paris

La ville de Paris offre des services à toutes les familles.

  • les crèches sont nombreuses à avoir des horaires décalés
  • les écoles parisiennes pratiquent des tarifs qui permettent à tous les enfants de fréquenter les centres de loisirs.
  •  25% des familles parisiennes et 35% des foyers monoparentaux sont logés à un prix raisonnable.
  • Soutien de nombreuses structures qui accompagnent les parents : groupes de parole, médiation, café des parents.

Sous l'impulsion du groupe communiste et notamment d'Ian Brossat, l'ensemble des classes politiques du conseil de paris s'est penché sur le sujet des familles monoparentales. Il en est ressorti 44 propositions dont voilà quelques pistes :

  • mieux répondre à leurs besoins en matière de garde d'enfants
  • permettre le départ en vacances des enfants et de leur famille
  • accentuer l'effort en faveur de l'insertion professionnelle des femmes
  • développer les solidarités de voisinage
  • étudier un renforcement de l'aide au logement

Un grand nombre de mesures adaptées

La principale mesure concerne le logement puisque le plafond de ressources va être relevé, passant ainsi de 1600€ par mois à 1800€ , l'aide au logement  passant elle de 122 à 150€ par mois. Une aide de la Ville de Paris estimée à 2,5 MEUR.

Il est prévu, pour la garde des enfants, de tenir compte de la monoparentalité dans l'attribution des places en crèche. L'amplitude horaire devrait également être augmenté en ouvrant les crèches à partir de 7h20.

Le réseau des ludothèques va être renforcé et le départ en vacances favorisé.

La Ville de Paris doit aider le salon de coiffure solidaire "Joséphine" qui propose gratuitement une coupe aux femmes devant se rendre à un entretien d'embauche. 

Un système de ramassage scolaire à pied doit être expérimenté par la mairie du XVIIIe pour l'ensemble des familles.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article