Aide à domicile

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Aide familiale, aide ménagère, aide aux personnes âgées, assistante familiale, auxiliaire sociale, auxiliaire de vie, garde-malade, travailleuse familiale, famille d'accueil.

 

2. DEFINITION

  • L'aide à domicile aide au maintien à domicile d'une personne âgée, handicapée, malade, accidentée, en perte d'autonomie, en assurant un travail matériel, moral, social ou sanitaire et les tâches liées à cette fonction à l'exclusion de tout acte relevant d'une autre profession que la sienne.
  • L’aide à domicile peut être :
    • salarié directement par le particulier employeur notamment en chèque emploi-service
    • salarié par l’employeur qui se fait aider par une association intermédiaire qui assure la mise en contact entre employeur et salarié
    • salarié par l’employeur qui se fait aider par  une association mandataire : c’est l’association qui assure les démarches administratives liées à l’emploi
    • salarié d’une association prestataire : c’est l’association qui est l’employeur et gère le salarié : horaires, congés, employeurs. La prestation peut être financée en partie par des allocations diverses.

3. FORMATION - QUALIFICATION


Les conditions d'accès à l'emploi sont variables. En emploi par un particulier l'accès sans qualification et avec une expérience professionnelle est possible. Dans le cadre d'un emploi institutionnel des qualifications de niveau V sont de plus en plus demandées. Les formations permettant d'acquérir ces qualifications de niveau V sont soit initiales, soit continues, soit par validation des acquis.

 

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce le plus souvent au domicile d'un ou plusieurs particuliers.
  • Dans le cas d'un placement familial au contraire, c'est le particulier qui est hébergé au domicile de l'intervenant (personnes âgées ou patients psychiatriques).

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Conseiller ou aider à la vie quotidienne :
    • entretien de l'habitat et de l'environnement de la personne : ménage, vitres, vaisselle, lessive, repassage, couture, rangement, petites réparations, bricolage
    • alimentation : courses, préparation et aide à la prise des repas
    • accompagnement : aide aux sorties, à la marche, aide au lever et au coucher (le cas échéant, sous contrôle des soignants)
    • hygiène et confort corporel (toilette, tenue vestimentaire, réfection du lit, entretien du bassin, urinal)
  • Soutenir la personne :
    • sur le plan moral, par une écoute attentive et une bonne communication
    • sur le plan intellectuel, par une stimulation de l'intérêt : jeux de société, lecture, chant, discussions
    • sur le plan social, par l'aide aux démarches administratives et les accompagnements divers (budget, courses, visites médicales, promenades, loisirs)
  • Prévenir ou diminuer la dépendance :
    • par la définition et la mise en oeuvre d'une organisation de vie
    • par des informations et des conseils réguliers sur l'hygiène (alimentaire, corporelle, du cadre de vie, des choix de vie) et la sécurité
    • par des liaisons avec les autres intervenants (famille, médecin traitant, autres prestataires : services sociaux, infirmier, portage de repas)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Appareils ménagers ; parfois lit médicalisé, lève-malade, sanitaires adaptés

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Produits d'entretien, téléphone, médicaments

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • L'intervenant à domicile doit s'adapter à des personnes ayant des besoins spécifiques et des exigences particulières (personnes accidentées, handicapées, malades mentales, âgées) avec une demande à la fois d'aide psychique et psycho-affective.
  • Dans certains cas, le travail est encadré par une structure spécifique avec ses propres exigences (Conseil général, associations, prestataire, intermédiaire, mandataire).

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir de l'empathie
  • Etre discret et respectueux des personnes confiées
  • Avoir la capacité physique d'exercer les tâches demandées
  • S’exprimer clairement et simplement
  • Savoir s’organiser dans l’espace et dans le temps
  • Travailler  seul
  • Gérer plusieurs situations en même temps
  • Prendre des initiatives

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations :
    • surdimutité-mutité selon les milieux
    • maladies chroniques et cancers
  • Emploi peu compatible avec :
    • les affections entrainant une gène à la communication non compensée
    • la cécité
    • certains troubles moteurs
    • certaines pathologies psychiatriques
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :